top of page
  • Photo du rédacteurEwa Staub

Premier dimanche de l'Avent


En tant que kinésiologue 100% catholique et alignée à la tradition de 2000 ans, je vais utiliser cette plateforme non seulement pour les informations sur notre bien-être physique et émotionnel, mais également pour les textes qui nous font avancer dans notre développement et bien-être spirituel. Celui -ci inaugure la série. C'est une homélie qui a été dite il y a quelques années. J'ai eu le bonheur d'obtenir la permission d'en disposer.



+ Évangile selon Saint Luc 21, 25-33 +


+ Au nom du Père, du Fils et de Saint Esprit +


Bien chers fidèles,


Voici qu’au premier dimanche de l’Avent, la liturgie nous présente encore l’Évangile de la fin du monde. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a rien de plus important quand nous faisons quelque chose, que de nous rappeler pourquoi nous la faisons. Nous apprenons une langue, soit parce que nous en avons besoin, soit parce qu’elle nous fait plaisir. Comme les instruments de musique.

Si nous construisons une maison de famille, quand la tâche est dure ce qui nous poussera à continuer, c’est d’imaginer la famille heureuse de vivre dans un bel endroit, agréable et adapté.

Si nous perdons le but pour lequel nous faisons une chose, nous ne verrons plus son intérêt. Un jeune qui fait des études parce que ce sont des bonnes études et que c’est un défi, mais que le métier ou sa débouche ne lui intéresse pas du tout, à un moment, il ne verra plus l'intérêt.

Nous, c’est pareil. Si nous avons à nouveau cet Évangile, c’est pour nous rappeler pourquoi nous sommes là. Nous sommes là - pour l’épargne.

Qui épargne, s’enrichit. Crée un trésor, et plus tard il en profitera. Ses sacrifices ont une récompense. Ses efforts auront comme résultat de jouir dans le futur.

Il faut épargner. Il faut faire grandir notre trésor. Il faut créer une telle montagne de richesse, qui nous permette la sécurité la plus absolue.

Sans se tromper pourtant. L’Évangile d’aujourd’hui nous dit: «Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point». De même, dans un autre endroit, l’Évangile nous dit: «Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la rouille et les vers rongent, et où les voleurs percent les murs et dérobent. Mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où ni les vers ni la rouille ne rongent, et où les voleurs ne percent pas les murs ni ne dérobent. Car là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur.»

Là ou se trouve notre trésor, là est notre cœur.


Chers amis, quand nous faisons une chose, il faut toujours se demander, qu’est-ce que je fais là, pourquoi je fais ceci?

Qu’est-ce que nous faisons ici, à la messe? Pourquoi nous sommes ici, sur terre?

Le bon Dieu nous a concédé du temps, ici sur terre, pour agrandir notre épargne au ciel, pour avoir le plus de bonheur possible là haut. Et comme toute épargne, ça se travaille.

Le temps de l’Avent, que nous commençons aujourd’hui, est marqué par Saint Jean Baptiste. Parce que Saint Jean Baptiste nous pousse à préparer le chemin. Le chemin du Sauveur, qui nous ouvrira le Ciel, notre but définitif.

Et comment entasser plus de richesses, dans ce Ciel que notre Sauveur veut nous offrir?

La base pour avoir accès au compte là haut, c’est d’être en état de grâce, et d’obéir à la Loi de Dieu. Messe tous les dimanches et fêtes d’obligation, être honnête, prier … la liste de base est dans les dix commandements de Dieu, puis précisé par les cinq commandements de l’Église.

Mais pour agrandir notre capital de gloire céleste, ce qu’il nous faut est ce que nous appelons des actes méritoires. Qui nous méritent un plus grand trésor. Et qu’est-ce qu’un acte méritoire? Un acte méritoire est tout acte bon, fait librement, par une âme en état de grâce, pour une intention surnaturelle.

C’est à dire que, si nous sommes en état de grâce, n’importe quel acte bon que nous faisons, nous fait avancer nos places dans le ciel. N’importe quel. Aider votre sœur dans ses études, aller donner à manger aux poules, nettoyer la voiture. Tout ce qui est bien. N’importe quelle action. Chaque petit acte fait avancer votre épargne. Et nous retrouverons tout ce trésor là-haut!

Mais tout doit être fait pour la gloire de Dieu. Se lever le matin, et dire au bon Dieu: «tout ce que ferai aujourd’hui, je le fais pour vous. Je vous l’offre Seigneur.» C’est l’Esprit Surnaturel.

Nous oublions souvent pourquoi nous faisons les choses. Et elles peuvent devenir inintéressantes, ennuyeuses. Notre vie peut nous sembler fade même. Et c’est là qu’il faut se rappeler, tous les matins, pourquoi je suis ici sur terre? Pourquoi le bon Dieu me donne ce jour en plus?

Pour le Ciel. Pour profiter de cette journée pour agrandir mon trésor.


Dieu m’aime tellement, qu’il veut passer l’Éternité en ma compagnie.


Sinon, il ne m’aurait pas créé. Et Il me donne tous les moyens pour que je me prépare le Ciel le plus beau possible.

L’Avent, chers amis, nous prépare aux bonnes résolutions. Et nous demande de nous activer. L’Évangile dit aujourd’hui: «c’est l’heure de nous réveiller enfin du sommeil; car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons embrassé la foi. La nuit est avancée, et le jour approche.»

Bien chers fidèles, réveillons-nous, mettons-nous au travail, et guidés par Notre Sauveur et par sa Mère, utilisons chaque petit acte de notre vie, pour agrandir notre trésor, et pouvoir ainsi en profiter éternellement.


Car tel est le but de notre vie.


+ Au nom du Père, du Fils et de Saint Esprit +

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page