Comment je travaille

Ma formation se compose des connaissances, plus ou moins modestes, dans les domaines divers. Ma nature ne supporte pas les éléments qui ne s’emboîtent pas les uns avec les autres. Si j’ai un puzzle, c’est très compliqué de le garder en boîte en pièces détachées et d’utiliser chaque pièce séparément.

C’est pareil pour mes connaissances, ou, comme disait mon formateur adoré, pour la boîte d’outils de thérapeute.

Je prends donc ce que j’ai appris et expérimenté et, jour après jour, je m’attèle à construire avec une image cohérente qui me sert de carte de route.

Ici, je souhaite partager avec vous, dans la mesure du possible, cette image de réalité selon laquelle je m’oriente dans mon action. Mes pièces de puzzle sont en premier les réflexes archaïques, et ensuite – en vrac – ce que j’ai pu apprendre en kinésiologie, histoire, ethnologie, tissu économique et pédagogique suisse et polonais, linguistique, anatomie et physiologie. J’en oublie et c’est peut-être tant mieux, pour ne pas alourdir. Il est toujours possible de mettre des références dans les notes J

 

Il est évident que vous devez garder tout votre esprit critique face à mon tableau.

Je crois aussi qu'il est important(1) de vous dire à quoi vous attendre quand vous décidez de venir dans le Grenier.

La première chose qui m'habite et qui m'anime, c'est... C'est assez complexe à exprimer :))

Avez-vous déjà été en face de quelqu'un que vous admirez et respectez et qui a un tout petit reste de salade entre les dents? Vous connaissez ce sentiment d'avoir en même temps une folle envie de le lui dire ou carrément l'enlever vous-même et conscience, qu'il vaut mieux vous y prendre délicatement?

J'ai ça tout le temps.

Je vois des merveilleux enfants (et des merveilleux adultes, mais restons sur les enfants et les enfants que les adultes ont été...) avec des montagnes de trésors en eux, ligotés par des fines ficelles de toutes sortes. Je voix leur beauté, l'amour que leur portent leurs parents, les incroyables adultes libres et heureux qu'ils sont supposés de devenir et je suis prise, toujours, d'une furieuse envie d'enlever immédiatement ce petit bout de salade qui amène les parents de l'enfant dans mon Grenier. Cependant, le plus souvent c'est délicat. Derrière le bout de salade se cachent des histoires complexes, à prendre avec le plus grand soin. Ces histoires complexes portent parfois en elles le risque pour l'enfant de passer à coté de son potentiel et de le mettre dans la position de l'aigle dans le poulailler ou de l'éléphant attaché par toujours ces mêmes fines ficelles.

Il ne sert pas à grand-chose de dire à une personne "sois un aigle", alors que tout autour est construit (attention!! Ce n'est aucunement une critique de qui que ce soit!!) comme un poulailler. Il faut des exemples.

Cette page est supposé d'en être un. Ce ne sont que les paroles, mais avec certaines j'aurai l'air de me tirer une balle dans le pied. Et même dans le genou. Et c'est le but - je souhaite démontrer qu'il est possible de penser, articuler et partager certaines idées parce que c'est important - parce qu'elle sont justes, et non parce qu'elles sont confortables.

 

C'est une des choses sur la liste de celles que je souhaite montrer à nos enfants.

Cette page, entièrement rempli des concepts avec lesquels je travaille, sera complété au fur et à mesure, avec des petits textes que nous n'aurons pas le temps d'articuler à chaque fois pendant les séances (qui se rallongent souvent de toute façon). Je me permettrai de vous en envoyer les fragments si un de sujets est abordé "en live" et le temps manque pour en faire le tour.

Chaleureusement, Ewa.

--------------------------------------------------------------------

Notes:

(1) Important parce que c'est vous qui détenez l'autorité et le pouvoir parental (qui est un énorme sujet, et qui aura sa propre note bientôt). Je me souviens l'époque où j'étais une jeune maman qui allait régulièrement, comme toutes les mamans, voir le pédiatre. C'était un médecin admirable et adorable, mais qui manquait naturellement du temps pour expliquer aux mamans quel était exactement l'impact des traitements qu'il prescrivait à leurs enfants. Naturellement, parce qu'il ne pouvait pas résumer des dizaines d'années d'études et de pratique à chaque consultation. Je ne peux pas résumer grand-chose non plus pendant les 60 minutes de bilan moteur par exemple, mais j'ai très clairement compris une petite chose: la maman et l'enfant font l'équipe et c'est elle qui doit véhiculer la compréhension et l'exemple de ce qui est juste, pas une thérapeute de passage. C'est la raison pour laquelle je fais tout mon possible pour que ce que je vous invite à faire à la maison ne soit pas une liste de consignes à exécuter, mais un élan que vous avez examiné avec votre esprit critique et vous appliquez en plein accord avec vous-mêmes.

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus