top of page
  • Photo du rédacteurEwa Staub

La sagesse de la compassion


"The Wisdom of Compassion" est un élixir floral qui fait partie d'environ 160 élixirs de LTOE - Living Tree Orchid Essences. Avec lesquels nous travaillons depuis 2016.

Il n'est pourtant pas très simple de partager les expériences liées à ces élixirs, car leur action est très individuelle, on pourrait dire "sur mesure" selon la personne qui les prend et ses besoins du moment.

J'ai donc décidé de partager d'abord mon expérience personnelle.


Au mois de mars de cette année, je me suis retrouvée en tenaille entre des différentes relations difficiles. Mon envie spontanée aurait été de les couper toutes et de prendre la posture de la princesse outrée en haut de sa montagne. Mais je savais que suivre cette envie serait du pur sabotage. Je savais aussi que ce ne serait pas le premier sabotage de ma vie et que ce n'était pas très intelligent de "m'écouter" dans ce domaine précis. J'avoue que d'y résister n'était pas simple. Mais j'ai choisi de résister quand même et de m'aider avec des LTOE . Les kinésiologues ont la chance de connaitre des différents auto-tests fiables, pour s'aider dans les cas d'urgences. Mais ils peuvent aussi demander de l'aide à un autre kinésiologue, pour exclure tout risque d'une auto-projection. C'est ce que j'ai fait et le test a indiqué The Wisdom of Compassion with Gold.


En bas de cette note, vous trouverez le descriptif officiel fait par les deux concepteurs de la méthode, Don Dennis et Dr. Adrian Brito-Babapulle.

Ici, mon expérience personnelle:


Avant la prise de l'essence, j'étais en colère contre des différentes personnes très proches. Je trouvais leurs attentes envers moi injustes et absurdes. Je me sentais trahie (selon le bon vieux schéma "après tout ce que j'ai fait pour eux...") et il me semblait évident que toutes ces personnes devraient comprendre leurs "erreurs" et vite accourir pour s'excuser, et à ce moment, MOI, magnanime, je pourrais PEUT-ÊTRE leur accorder la grâce de mon pardon.

J'en souffrais et je me rendais compte de mon immaturité et de mon narcissisme, mais je n'arrivais pas de bouger cet état émotionnel. Et - je crois que c'est clair - je me détestais pour cela, je me punissais inconsciemment, et je rentrais (pour la millième fois!) dans une spirale d'auto-destruction et de sabotage de toutes mes activités.


Et c'est là que j'ai commencé à prendre The Wisdom of Compassion with Gold, de manière classique, donc 2x4 gouttes par jour.


Le premier jour de la prise, "le gros sac noir" opaque, dans lequel ma tête était emprisonnée et dans lequel je ressassais toujours les mêmes rancunes, est devenu fin et a laissé transparaitre les vérités qui n'étaient pas très belles à voir, mais que je suis devenue prête à voir quand même : j'ai découvert ma part de responsabilités dans les situations que je vivais et je ne pouvais que constater que tout cela était JUSTE. Que je vivais tout simplement un retour des choses que j'ai crées moi-même ou que j'ai participé de créer.

C'était un très, très grand soulagement : on vit TOUJOURS mieux les situations, même très difficiles, dont on voit le sens, que les situations qui peuvent sembler agréables, mais qui sont pour nous absurdes ( par exemple quand nous sommes récompensées pour quelque chose que nous n'avons pas fait ; c'est difficile de refuser la récompense, mais ensuite on découvre que c'est encore beaucoup plus difficile de vivre dans l'imposture).

La suite du programme c'était de trouver les mots justes pour


1) demander pardon pour mes négligences et mes torts ( les adeptes de cette pratique hawaïenne ancestrale au nom bizarre connaissent bien le sujet...), même si tous mes petits démons me chuchotaient fort à l'oreille que ça n'a aucune importance, que c'est stupide et que je vais me rendre ridicule et que oui peut-être, mais pourquoi pas plus tard...

2) Trouver les mots pour dire tranquillement où j'étais blessée et expliquer que c'est le fait de me sentir blessée et de ne pas avoir été capable de le dire qui m'a fait me conduire de manière peu empathique et mesquine.


Et aussi de


3) Faire l'exercice régulier de penser chaleureusement à moi même (arrêter la spirale d'auto-destruction) et ensuite à toutes les personnes envers qui j'avais de la rancune. (C'est important de le faire dans cet ordre - si l'on ne s'aime pas soi-même, toute affection qu'on essaie de donner aux autres n'est qu'une tentative désespérée d'exister dans les yeux de quelqu'un, un peu comme un enfant abandonné.)


Et voici les résultats pour le jour où j'écris cette note :

- hmmmm... peut-être le premier résultat c'est celui que je trouve de nouveau le temps d'écrire des notes et (j'espère!!) de ne pas les laisser croupir dans les brouillons?....


- un changement radical d'ambiance à la maison (eh oui, c'est moi qui la plombait :-/ )


- un "lâcher-prise" envers la famille et une mise au point de ce que je peux entendre et ce que je refuse d'entendre (j'ai pu refuser d'être le "sac à reproches"; vous connaissez sans doute la situation où vous servez à deux personnes à être celle / celui qui écoute les accusations mutuelles de deux, alors que vous vous devez rester loyal aux deux à la fois ; alors c'est précisément ce que j'ai réussi à faire entendre, en toute tranquillité. Il serait peut-être important de préciser que j'étais ce "sac à reproches" pendant... 40 ans.... )

- aujourd'hui, je suis de nouveau capable de prendre le téléphone et de prendre, spontanément et AVEC PLAISIR les nouvelles de personnes de ma famille ou des amis de la famille que je négligeais depuis des années, en passant pour une personne bourrue et mal éduquée.


- je ne me mets pas en colère si quelqu'un ne pense pas comme moi.


- j'"autorise" mes amis, ma famille et les gens en général d'être ce qu'ils sont et je ne me mets pas dans tous mes états s'il ne correspondent pas à CE QUE J'AIMERAIS QU'IL SOIENT.

Je pense que c'est à peu près tout au sujet de cet élixir. Pour l'instant.


Et voici le descriptif de cet élixir fait par Don Dennis et Dr. Adrian Brito-Babapulle, les concepteurs de LTOE: "The Wisdom of Compassion existe deux formes : avec et sans essence d'Or 24 carats. La forme avec de l'or est plus appropriée pour aider dans les circonstances correctives, par exemple si quelqu'un a tendance à des cycles autodestructeurs. Une telle personne a d'abord besoin de compassion pour elle-même, et l'or aide à garantir que ce travail de base de la compréhension de son propre cœur soit pris en compte.


Faites un suivi après quelques semaines avec le Wisdom of Compassion sans l'or. Pour les thérapeutes, il peut être utile de savoir que la Sagesse de la Compassion (sans l'essence d'or ajoutée) agit principalement sur le chakra du cœur, la chambre intérieure du chakra du cœur et le chakra de la couronne."


Je vais continuer avec "Wisdom of Compassion" sans l'or. Ce que j'espère bien de noter aussi.


:-)

21 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page