IMP et les émotions

Pour expliquer l'implication des réflexes dans notre état émotionnel, considérons quelques couples d'émotions et leur lien avec certains réflexes:

Que ressentons-nous?

confiance

calme

joie

enthousiasme

peur

colère

tristesse

résignation

Quel est le message du cerveau?

SECURITE

DANGER

Quel est le rôle des réflexes dans ce ressenti? Et comment les techniques IMP peuvent apaiser notre état émotionnel?
Pour commencer, nous allons nous servir de reflexe de Moro et son influence sur nos émotions pour illustrer cela:

 

On peut observer le réflexe de Moro quand on fait changer la position de la tête du nourrisson de 30° ou plus vers l'arrière; ceci déclenche la réaction du système vestibulaire. La réponse automatique du bébé sera la suivante:

Phase 1: le bébé ouvira ouvrira et écartera ses bras et ses doigts et, dans la moindre mesure, les jambes, et prendra une profonde inspiration.

 

Phase 2: le bébé retiendra sa respiration et refermera son axe en contractant ses membres, fermant les poings et expirant.

 

Lev Vygotsky et Svetlana Masgutova soulignent l'importance de la phase 3, dont nous parlerons plus bas.

Pourquoi nous avons ce schème moteur et à quoi il sert?

 

Le docteur Ernst Moro qui a mis en évidence ce réflexe, a fait le rapprochement avec l'équivalent chez nos ancêtres primates : après la naissance le bébé s'agrippe à la fourrure de sa mère, permettant ainsi à cette dernière d'avoir les mains libres. Si le bébé tombe en arrière, son premier réflexe sera de tendre les bras pour rattraper les branches et ensuite la maman.

L'origine du réflexe illustré par le Dr Ernst Moro lui-même

Qu'est-ce qui se passe dans le cas d'intégration ou non-intégration du réflexe de Moro?

INTEGRATION

 

3-4 mois après la naissance Moro s'intégre dans le système global de coordination et intervient uniquement dans les mouvements volontaires d'extension et d'abduction. Dans le cas de stress, il laisse la place à une réaction plus appropriée de sursaut, nommé réflexe de Strauss, que nous gardons toute notre vie; cette réaction consiste en un haussement d'épaule, suivi d'une orientation de la tête vers la source de désagrement, et une fois celle-ci identifiée, la vie reprend son cours. Nous pouvons redevenir sereins et concentrés sur nos activités.

 

NON-INTEGRATION

 

Notre réflexe continue de se déclencher indépendamment de notre volonté à chaque message de stress qui nous arrive: un bruit, la tasse qui tombe, une dispute, un contrôle à l'école ou un conflit au travail. Il s'incruste si bien qu'on nous colle l'étiquette du "petit nerveux" ou "éternel angoissé". Nous n'y pouvons rien, car tout évenenment inhabituel ou non souhaité tombe toujours dans notre cerveau archaïque dans la case "maman me lâche et je tombe de l'arbre". Il est difficile de gagner en sérénité dans ces conditions, sans parler des tâches qui demandent de la concentration... comment rester concentré s'il y a un voyant d'alarme qui n'arrête pas de clignoter dans notre tête?

L'approche IMP permet d'intégrer rapidement le réflexe de Moro, et donc d'optimiser son état émotionnel, à l'aide de techniques simples, faciles à faire soi-même à la maison pendant 5 à 10 minutes par jour. Il est tout de même important d'être régulier...

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus